the last guardian-avis

The Last Guardian : critique du jeu

Après presque 10 ans de travail, la suite de Shadow of the Colossus produit par Fumito Ueda est sorti en décembre 2016. Il est disponible sur PS4 et PS4 Pro. Après tant d’attente, peut-on dire que Last Guardian vaut le détour ?

Trico et l’enfant : une belle histoire d’amitié

The Last Guardian vous plongera dans la vie d’un enfant qui se réveille dans une grotte sans savoir pourquoi ni comment il est arrivé là. Trico, créature fantastique gigantesque, est un mélange de chauve-souris et de chat avec le caractère d’un chien, on ne saurait déterminer ce qu’il est si ce n’est que son apparence laisse supposer qu’il est méchant. D’autant plus que cet animal est omnivore.

L’enfant devra donc domestiquer l’animal en lui apprenant à comprendre ses gestes et ses paroles. Il faudra également s’occuper de lui en lui apportant à manger, le soigner et aussi le calmer après une attaque. Son instinct animal fera qu’il aura du mal à rester patient si vous restez inactif, il voudra se balader un peu partout. Impulsif et entêté, il sera difficile de lui donner des ordres mais il cherchera toujours à être près de vous.

Les deux compagnons avanceront ensemble dans l’aventure et une belle amitié verra le jour.

Trouver la sortie de la grotte : leur but

Japan Studio nous transporte entre deux Mondes : le gigantesque et le minuscule. Trico et l’enfant dont on ne connaît pas le nom auront un objectif commun qui sera de se sortir des ruines.

Les deux amis s’affronteront avec les gardiens des ruines ou encore avec d’autres créatures. Chacun sera là pour aider l’autre.  L’instinct de Trico montrera aussi ses avantages, il saura trouver le chemin, vous n’aurez parfois qu’à suivre son regard.

La notion du temps est valorisée dans ce jeu avec environ 12H d’aventure. En effet, le créateur a voulu axer l’aventure sur la réflexion, l’intelligence et la concentration.

last-guardian-avis

Mon avis sur The Last guardian

Points positifs

L’amitié très forte entre les 2 personnages, fait que nous sommes nous-même attachés à eux.

On a l’impression d’avoir un réel animal de compagnie, le comportement de Trico est extraordinaire.

L’état d’esprit du jeu est moralisateur.

Les décors et architecture dans les ruines sont juste magnifiques.

Points négatifs

Quelques failles techniques subsistent notamment avec la caméra qui peut s’avérer enquiquinante.

L’attitude de Trico peut parfois énerver si vous n’avez pas de patience.

Il y a aussi quelques ralentissements.